SurfAir, un surf révolution’Air !

Créateur éclectique, le designer Thomas de Lussac, révolutionne le monde du Surf amateur avec un nouveau concept inédit le “SurfAir” – Planche de surf gonflable, développé à partir d’une technique innovante de matériau gonflable, le « Tissu Tridimensionnel* ». Thomas s’est appuyé sur les connaissances techniques d’Henri d’Aulan, expert   international en produits gonflables techniques.

Le SurfAir se gonfle en 2 minutes et devient aussi solide et stable qu’une planche de surf,  prêt à affronter la vague.

De retour sur la plage après une séance de glisse, le SurfAir légèrement dégonflé devient le matelas idéal pour accueillir le repos du surfeur émérite.

Une fois dégonflé,  roulé  et son astucieuse dérive amovible déclipsée, le SurfAir trouve sa place dans un petit sac de sport. Fini la planche de surf intransportable. Léger et pratique, le SurfAir se promène partout, sac à dos, vélo, scooter… Un rêve pour les amoureux des vagues.

Esthétique, le SurfAir propose une large gamme de couleurs et de       graphismes tendances. De plus, Il est possible d’apporter sa touche    personnelle avec un service de sur-mesure ou chacun peut créer un  SurfAir unique.

Collaboration avec l’Hossegor Surf Club

La mise au point du SurfAir a nécessité une longue mise au point dont des tests en situation avec des professionnels.

Thomas de Lussac à fait appel à l’Hossegor Surf Club, plusieurs fois élu meilleur club formateur français de jeunes. Mathieu Vayron, entraineur du club, a participé à son élaboration, et a testé le SurfAir avec ses élèves :

«J’ai testé de nombreux surfs et celui-là est surprenant.
Il est étonnamment rigide pour du gonflable. C’est le surf idéal pour les écoles de surf, les débutants et comme 2ème surf pour les surfers  confirmés.

Il a une bonne rame et une bonne prise en main pour le take-off.

Le SurfAir est très adapté à la sécurité. Il est fréquent en effet que les  débutants et même les plus confirmés reçoivent leur planche sur la tête et se blessent dans les vagues. Avec le SurfAir, le choc est indolore.

Les débutants apprécient son côté ludique et léger.
Et bien sûr l’aspect gonflable nous permet d’emmener les stagiaires sur les meilleurs spots sans être obligés de prendre de gros véhicules.
Il est plus limité qu’une planche classique au niveau des figures car sa  rigidité est tout de même moins forte.

Il permet au surfer confirmé d’avoir un 2ème surf sous la main pratique à emporter partout sans payer des fortunes en supplément bagages ».

Etienne et François, deux stagiaires de l’Ecole de Surf : « Il se gonfle en moins de 2 minutes, c’est un surf facile, il glisse bien ! On monte dessus facilement…»

Mathieu Vayron, ajoute : « Avec Thomas, nous allons travailler sur une version destinée au plus confirmés cette année .  Mais d’ores et déjà, le SurfAir permettra d’accélérer la démocratisation du surf . »

*Tissu Tridimensionnel : C’est une application industrielle innovante d’un procédé ancien, celui du velours (le velours est constitué, au départ, de 2 trames de tissus parallèles reliées entre elles par une multitude de fils. Pour obtenir l’effet velours, on tranche ces fils au milieu des 2 trames). Pour le Tissu Tridimensionnel du SurfAir, on utilise des fils en polyester à très forte ténacité mais sans les trancher, de sorte que les 2 parois en PVC sont retenues entre elles par un entré toisage de fils. Ce qui apporte une rigidité remarquable.
Ces 2 trames sont revêtues d’une double enduction PVC qui lui apporte un effet anti décollement et une étanchéité renforcée.

Le PVC choisi est résistant aux ultraviolets et au milieu marin (sable, sel, eau, chaleur, froid).
Réparation facile d’éventuels trous avec un tube de colle pour  PVC.